XOPCAQYRISQCAL5IZ84CADTVP8JCAKQPHONCAJ0G7F4CAVZ4BX0CAP3YAMSCAOSUY5ZCA5W8RAQCAJCU6YCCAIVCYPECAIABZLUCAJ0KBXSCAHUTGD0CA5TZQESCA6DHDG8CA2140CKCA74WC4TCACEKQXE.jpg Mesdames, Messieurs,

Conseillers régionaux de Midi-Pyrénées, nous nous opposons à la ratification proposée par le Président de la République, du nouveau Pacte budgétaire européen signé par Nicolas Sarkozy et Angela Merkel en février dernier.

En cumulant règle d’or, sanctions à l’égard de ceux qui ne la respectent pas, et perte de souveraineté, ce Pacte budgétaire prive les États et les collectivités de moyens indispensables pour sortir de la crise sociale et environnementale. Il place l’austérité au-dessus de la démocratie, et va contraindre à de nouvelles coupes sombres dans les dépenses publiques aux conséquences humainement insoutenables pour les populations. Nous sommes déjà confrontés aux effets dévastateurs des restrictions budgétaires imposées par la droite ces cinq dernières années, sur l’emploi et la vie de nos territoires. Ce traité ne fera qu’aggraver le chômage, précariser et accroitre les difficultés sociales. Dans les secteurs éducatifs, sanitaires, sociaux, associatifs ou culturels, les acteurs locaux ne seront plus en mesure de remplir leurs missions d’intérêt public.

A l’inverse de cette orientation, nous entendons conserver et développer les moyens d’une action politique, régionale et départementale.

Nos concitoyens n’attendent pas du gouvernement élu en juin, de nouveaux sacrifices. Ils attendent une relance de l’activité et du pouvoir d’achat par une grande réforme fiscale, un soutien et un engagement de l’Etat en direction des collectivités et des territoires, le renforcement les services publics, celui des missions associatives, la planification de la transition écologique, le respect de la souveraineté populaire…

C’est pourquoi nous appelons tous les élus et citoyens à :

- Interpeller les députés et sénateurs de Midi Pyrénées afin qu’ils votent contre le traité d’austérité

- Participer aux manifestations départementales et à la manifestation nationale du 30 septembre pour refuser l’austérité au cœur de ce traité.